• 9. QUI EST LE MAITRE?

    QUI EST LE MAITRE ?

    Ihaleakala Hew Len : merci de vous joindre à moi pour la lecture de cet article, je vous suis reconnaissant.

    J’aime l’Auto-Identité Ho’oponopono et ma chère Morrnah Nalamaku Simeona, Kahuna Lapa’au, qui l’a partagé avec moi si gracieusement en novembre 1982.
    Cet article est basé sur des pensées notées dans mes carnets de 2005.

    9 janvier 2005
    Les problèmes peuvent être résolus sans avoir besoin de décortiquer ce qui se passe! M’en rendre compte et l’apprécier est de l’ordre du soulagement et de la joie purs et simples.

    La résolution des problèmes, en partie le but de l’existence, voilà de quoi parle l’Auto-Identité du Ho’oponopono. Pour résoudre un problème, deux questions doivent se poser : "Qui suis-je ?" et "Qui est le maitre ?"

    Appréhender la nature du cosmos commence, comme l’a dit Socrate, par "Connais-toi toi-même".

    21 janvier 2005
    Qui est le maitre?

    La plupart des gens, y-compris les membres de la communauté scientifique, regardent le monde comme une entité physique.
    Les recherches actuelles sur l’ADN destinées à identifier les causes des maladies du cœur, des cancers et du diabète en sont une bonne démonstration.

    La Loi de la Cause et de l’Effet. Modèle Physique
    Cause Effet
    ADN défectueux
    ADN défectueux
    ADN défectueux
    Physique
    Physique
    Maladies Cardiaques
    Cancer
    Diabètes
    Problèmes Physiques
    Problèmes Environnementaux

    L’intellect, le mental Conscient, croit qu’il est le solutionneur de problèmes.
    Il croit qu’il contrôle ce qui se passe et ce qui est expérimenté.

    Dans son livre "L’illusion de l’Utilisateur : Décorticage de la Conscience", le journaliste scientifique Tor Norretranders dépeint un Conscient bien différent. Il cite des études de chercheurs, plus particulièrement celles du professeur Benjamin Libet de l’Université de Californie à San Fransisco, qui montrent que les décisions sont prises avant que le Conscient ne le fasse. Et le Conscient ne s’en rend pas compte, croyant que c’est lui qui décide!

    Modèles
    "Depuis le jour de ma naissance
    Jusqu'à l’instant de ma mort,
    Existent des modèles que je dois suivre,
    Comme je dois respirer.
    Comme un rat de labyrinthe,
    Le chemin est tout tracé.
    Et le modèle jamais ne change,
    Jusqu’à ce qu’en meure le rat.

    Et les modèles toujours perdurent
    Sur la paroi s’obscurcissant,
    Et c’est ainsi bien adéquat,
    Puisque le noir est ma demeure.
    De la couleur de ma peau
    Au déclenchement de ma vieillesse
    Ma vie est faite de modèles
    Qui se laissent à peine contrôler".

    Paul Simon, Poète.

    Norretanders cite également une étude illustrant que l’intellect n’est conscient que de 15 à 20 bits d’information par seconde parmi des millions de réactions survenant au-delà de sa perception!

    Si ce n’est pas l’Intellect, ni la Conscience, alors qui est le maitre ?

    8 février 2005
    La répétition des mémoires dicte ce qu’expérimente le mental Subconscient.

    Le mental Subconcient expérimente les mémoires se répétant indirectement, par procuration, en les mimant, en y faisant écho. Il se comporte, voit, sent et décide exactement selon ce que lui dictent les mémoires. Le mental Conscient se comporte de la même manière à son insu, par le biais de cette répétition des mémoires. Elles dictent ce qu’il expérimente comme le montrent certaines recherches.

    Loi de Cause et d’Effet - Auto-Identité Ho‘oponopono
    Cause Effet
    Mémoires se répétant dans le mental Subconscient
    Mémoires se répétant dans le mental Subconscient
    Mémoires se répétant dans le mental Subconscient
    Mémoires se répétant dans le mental Subconscient
    Mémoires se répétant dans le mental Subconscient
    Physique - Problèmes Cardiaques
    Physique - Cancer
    Physique - Diabète
    Physique - Le Corps
    Physique - Le Monde

    Le corps et le monde résident dans le mental Subconscient en tant que créations provenant de la répétition des mémoires, et rarement en tant que phénomènes issus de l’Inspiration.

    23 février 2005
    Le mental Subconscient et le Mental Conscient, incluant l’âme, ne génèrent pas leurs propres idées, pensées, sentiments et actions. Comme il a été dit précédemment, ils expérimentent le monde par le biais de la répétition des mémoires et par celui de l’Inspiration.

    "Mais les hommes interprètent les choses à leur guise, loin de ce que sont les choses en elles-mêmes".
    William Shakespeare, Auteur dramatique.

    Il est essentiel de comprendre que l’âme ne génère pas d’expériences par elle-même. Elle voit ce que les mémoires voient, ressent ce que les mémoires ressentent, se comporte comme les mémoires se comportent et décide comme les mémoires décident. Il est rare qu’elle voie, sente, se comporte et décide à partir de la vision, du ressenti, des attitudes et décisions dictées par l’Inspiration !

    Dans la résolution des problèmes, il est crucial de comprendre que le corps et le monde ne sont pas les problèmes en eux-mêmes, mais que ce sont les effets et conséquences de mémoires se répétant inlassablement dans le Subconscient ! Qui est donc le maitre ?

    "Pauvre âme, Centre de mon corps de péché,
    Esclave de sa puissante rébellion qui t’attaque sans fin,
    Pourquoi t’infériorises-tu et souffres-tu de la faim
    Quand ton corps tu décores de si riches peintures?"

    William Shakespeare, Poète.

    12 mars 2005
    Le Vide (Néant), est la fondation de l’Auto-Identité, du Mental, du Cosmos. Il est l’état précurseur à l’infusion des Inspirations provenant de l’Intelligence Divine vers le mental Subconscient.

    "Tout ce que les scientifiques savent, c’est que le cosmos provient du néant et retournera vers le néant dont il est issu. L’univers commence et termine avec le zéro".
    Charles Seife, "ZERO : Biographie d’une idée dangereuse"

     

    Schéma n° 1
    Auto-Identité
    Etat du Vide

     

    Les mémoires qui se répètent remplacent le Vide de l’Auto-Identité, empêchant la manifestation de l’Inspiration.
    Pour remédier à ce remplacement, pour rétablir l’Auto-Identité, les mémoires ont besoin d’être transformées en Vide par le biais de la transmutation opérée par l’Intelligence Divine.

    "NETTOIE, efface, efface et trouve ton propre Shangri-La.
    Où donc ?
    En toi-même"

    Morrnah Nalamaku Simeona, Kahuna Lapa’au

    "Aucune tour de pierres, ni murs de bronze martelé
    ni cachot privé d’air, ni forts maillons de fer
    ne sauraient entraver la force de l’Esprit".
    William Shakespeare, auteur dramatique

    22 mars 2005
    L’existence est un don de l’Intelligence Divine.
    Le cadeau et offert dans le but unique de rétablir l’Auto-Identité à travers la résolution des problèmes. L’Auto-Identité Ho’oponopono est une version adaptée à notre langue et à notre temps d’un ancien procédé de résolution des problèmes à l’aide du repentir, du pardon et de la transmutation.

    "Ne jugez pas et vous ne serez pas jugé.
    Ne condamnez pas et vous ne serez pas condamné.
    Pardonnez et vous serez pardonné".

    Jésus, selon Luc 6

    Le Ho’oponopono implique la participation complète de chacun des 4 membres de l’Auto-Identité :
    L’Intelligence Divine, le mental SuperConscient, le mental Conscient et le mental Subconscient
    travaillant ensemble comme un seul organisme.
    Chaque membre a sa fonction et son rôle unique à jouer dans la dissolution des mémoires se répétant dans le mental Subconscient.

    Le mental SuperConscient est libre de mémoire ;
    Il n’est pas affecté par les mémoires répétées par le mental Subconscient.
    Il est toujours UN avec l’Intelligence Divine.
    Cependant, puisque l’Intelligence Divine bouge, le mental SuperConscient bouge également.

    L’Auto-Identité opère par le biais des mémoires ou de l’Inspiration.
    Quel que soit le moment, une seule de ces 2 possibilités - mémoire ou Inspiration - peut prendre les commandes du mental Subconscient. L’âme de l’Auto-Identité ne peut servir qu’un maitre à la fois, servant habituellement la mémoire-épine plutôt que l’Inspiration-rose.

     

    Schéma n° 2
    Auto-Identité
    Etat d’Inspiration
    Schéma n° 3
    Auto-Identité
    Etat de mémoire se répétant

     

    30 avril 2005
    "Je suis le propre consommateur de mes malheurs"
    John Clare, Poète

    Le Vide est le dénominateur commun, l’égalisateur de la totalité des l’Auto-Identités, animées et inanimées".
    Il est le fondement indestructible et éternel du cosmos tout entier, connu et inconnu.

    "Nous tenons pour évidentes les vérités suivantes, que tous les hommes (toutes les formes de vies) sont nés égaux…"
    Thomas Jefferson, auteur de la Déclaration d’Indépendance des USA.

    Les mémoires se répétant remplacent ce dénominateur commun de l’Auto-Identité,
    emportant l’Ame du Mental au-delà de sa position naturelle de Vide et d’Infini.
    Cependant, mêmes si les mémoires peuvent remplacer le Vide, elles ne peuvent pas le détruire.
    Comment pourrait-on détruire le néant ?

    "Une maison divisée contre elle-même ne peut tenir debout."
    Abraham Lincoln, Président des USA

    12 mai 2005
    Le mental Conscient peut entamer le processus Ho’oponopono pour libérer les mémoires ou bien il peut s’y attacher et les déclencher à travers le blâme et la pensée.

    Schéma n° 4
    Ho’oponopono Auto-Identité (Résolution des Problèmes)
    Repentir et Pardon

    1 : Le mental Conscient entame le processus de résolution des problèmes Ho’oponopono, en faisant une demande à l’Intelligence Divine de transmuter les mémoires. Il admet que le problème est en fait une mémoire qui se répète dans son mental Subconscient. Il admet également qu’il en est 100% responsable. La demande se déplace du mental Conscient vers le Mental Subconscient.

    2 : La descente de la demande dans le mental Subconscient prépare en douceur les mémoires à la transmutation. La demande se déplace alors du mental Subconscient vers le mental SuperConscient, et…

    3 : … le mental SuperConscient étudie la demande et réalise les changements appropriés. Comme il est toujours en harmonie avec l’Intelligence Divine, il a cette capacité d’étude et de transformation. La demande est ensuite envoyée vers l’Intelligence Divine pour examen et considération.

    Schéma n° 5
    Ho’oponopono Auto-Identité
    (Résolution des Problèmes)
    Transmutation par l’Intelligence Divine

     

     

    4 : Après examen de la demande faite par le mental SuperConscient, l’Intelligence Divine lui répond et lui envoie l’énergie de transmutation ;

    5 : L’énergie de transmutation s’écoule alors du mental SuperConscient vers le mental Conscient ;

    6 : Puis l’énergie de transmutation descend du mental Conscient au mental Subconscient. L’énergie de transmutation neutralise tout d’abord les mémoires en question. Les énergies neutralisées sont ensuite libérées et retournent à leur source, laissant un vide.

    12 juin 2005
    Penser et blâmer (voir le schéma n°3), c’est répéter des mémoires

    L’Ame peut être inspirée par l’Intelligence Divine sans voir la moindre idée de ce qui se passe. La seule condition requise pour l’Inspiration, la Créativité Divine, c’est que l’Auto-Identité soit l’Auto-Identité.
    Pour vivre dans l’Auto-Identité, il est nécessaire de nettoyer les mémoires en permanence.

    Les mémoires sont les compagnes constantes du mental Subconscient. Elles ne le quittent jamais pour partir en vacances. Elles ne le quittent jamais pour partir à la retraite.
    Les mémoires ne cessent jamais de se répéter, encore et encore !



    Le conte de l’homme de loi

    "O chagrin si soudain qui n’est jamais bien loin,
    Félicité terrestre ! aspergée d’amertume,
    Au bout de nos labeurs, seule la joie s’achève,
    Le Malheur est dans le but vers lequel nous courrons !
    Pour ta propre sauvegarde, n’en pense pas moins,
    Et dans tes jours de joie, souviens-toi de ceci,
    Le démon inconnu oeuvre par derrière".
    Geoffrey Chaucer, Les Contes de Canterbury

    Pour en finir une bonne fois pour toutes avec les mémoires, elles doivent être nettoyées par le vide une bonne fois pour toutes.

    "C’est en Iowa en 1971 que je suis tombé follement amoureux pour la deuxième fois.
    Ma chère "M", notre fille venait de naitre.
    Plus je voyais ma femme s’en occuper plus je les aimais toutes les deux.
    J’avais maintenant deux êtres merveilleux à aimer.
    Cet été là, après avoir complété ma formation dans une école de l’Utah, ma femme et moi nous trouvions devant un choix : nous pouvions rentrer chez nous à Hawaii ou bien je continuais mes études en Iowa.
    Dés le début de notre installation dans l’Etat de Hawkeye, deux difficultés surgirent:
    Tout d’abord, "M" n’avait jamais cessé de pleurer depuis que nous l’avions ramenée de l’hôpital.
    Ensuite, ce fût le pire hiver du siècle en Iowa : chaque matin et pendant des semaines, j’ai dû donner des coups de pieds dans le bas de la porte d’entrée de la maison pour casser la glace de l’autre côté et finir de la faire tomber à coup de poings.

    Durant sa première année, des taches de sang apparurent sur les draps de "M". C’est seulement maintenant que je l’écris que je réalise que ses pleurs constants étaient dus à un grave problème de peau qui fut diagnostiqué plus tard.
    A trois ans, le sang s’écoulait continuellement des crevasses de ses doigts des mains et des pieds. Des couches de peau épaisses recouvraient l’intérieur de ses bras ainsi que son cou.
    Neuf ans plus tard, alors qu’elle avait environ douze ans, "M", sa sœur et moi-même rentrions à la maison en voiture lorsque soudain, je réalisais que je nous conduisais, sans m’en rendre compte, vers mon bureau à Waikiki.
    "Oh ! vous êtes venus me voir", dit Morrnah tranquillement alors que nous passions tous trois la porte de son bureau. Tout en rangeant ses papiers elle dit doucement à "M" : "Tu avais quelque chose à me demander ?"
    "M" allongea ses bras, montrant des années de douleur et de chagrin, tatouées sur sa peau à l’allure de rouleaux de parchemin Phéniciens. "D’accord" dit Morrnah, puis elle ferma les yeux.
    Qu’était-elle en train de faire ?
    Le créateur de l’Auto-Identité était en train de pratiquer l’Auto-Identité Ho’oponopono.
    Un an plus tard, treize ans de saignements, de peur, de douleur, de chagrin et de médicaments s’arrêtèrent".
    -- Un étudiant de l’Auto-Identité Ho’oponopono

    5 mai 2005
    Pour que l’Auto-Identité soit de l’Auto-Identité à chaque instant, cela demande un incessant Ho’oponopono. Comme pour les mémoires, l’incessant Ho’oponopono ne part jamais en vacances, l’incessant Ho’oponopono ne part jamais à la retraite, l’incessant Ho’oponopono ne dors jamais, l’incessant Ho’oponopono ne peut jamais s’arrêter parce que …
    "… et dans tes jours de joie, souviens-toi de ceci, le démon inconnu (les mémoires qui se répétent) oeuvre par derrière".


    30 juin 2005
    Le but de la vie est de devenir l’Auto-Identité car la Divinité a créé l’Auto-Identité à sa propre image, Vide et Infinie.
    Toutes les expériences de la vie sont des expressions de mémoires se répétant et d’Inspirations.
    La dépression, la pensée, le blâme, la pauvreté, la haine, la rencoeur et la peine sont : "… des gémissements déjà gémis ", (des souffrances vécues anciennement), comme le dit Shakespeare dans ses Sonnets.

    12 décembre 2005
    La Conscience travaillant seule ignore le plus précieux des cadeaux de l’Intelligence Divine :
    L’Auto-Identité.
    Ainsi, elle ignore de quoi est fait un problème.
    Cette ignorance la rend incapable de résoudre un problème.
    La pauvre âme se retrouve dans un chagrin incessant et bien inutile pour toute son existence.
    C’est bien triste !
    Le mental Conscient a besoin de se réveiller, de se rendre compte du cadeau de l’Auto-Identité,
    "…la prospérité au-delà de toute espérance !".
    L’Auto-Identité est indestructible et éternelle, à l’image de son Créateur, la Divine Intelligence.
    Les conséquences de l’ignorance sont l’impitoyable réalité dénuée de sens, la pauvreté, la maladie, la guerre et la mort, d’une génération à l’autre.

    24 décembre 2005
    Le monde physique est l’expression des mémoires et de l’Inspiration survenant dans l’âme de l’Auto-Identité. En changeant l’état de l’Auto-Identité, le monde physique change.

    Qui est le maitre ? ...l’Inspiration ou les mémoires qui ressurgissent sans fin ?
    Le choix appartient au mental Conscient.

    7 février 2006 (un bond dans 2006)
    Voici quatre (4) procédés de l’Auto-Identité Ho’oponopono pour la résolution de problèmes, qui peuvent être employés pour rétablir l’Auto-Identité, à travers le nettoyage par le vide des mémoires répétant des problèmes dans le mental Subconscient.

    1 : "Je t’aime"
    Quand votre âme expérimente les mémoires répétant les problèmes, dites-leur mentalement ou silencieusement : "Je vous aime chères mémoires, je vous suis reconnaissant de l’opportunité que vous me donnez de toutes vous libérer et de me libérer moi-même".
    "Je vous aime", peut-être répété tranquillement encore et encore. Les mémoires ne partent pas en vacances ni à la retraite à moins que vous ne les retiriez vous-même.
    "Je vous aime" peut être utilisé même si vous n’êtes pas conscient des problèmes ; Par exemple, il peut être utilisé avant de s’engager dans une activité telle qu’appeler ou répondre au téléphone ou monter dans sa voiture pour aller quelque part.
    "Aimez vos ennemis, faites le bien à ceux qui vous haïssent".
    Jésus selon Luc : 6
    2 : "Merci", cet outil peut-être utilisé avec ou à la place du "Je vous aime" ; Comme lui, il peut-être répété mentalement à maintes reprises.
    3 : L’Eau Solaire Bleue : boire beaucoup d’eau est une pratique de résolution des problèmes merveilleuse, surtout si c’est de l’eau solaire bleue. Prenez un récipient de verre bleu, sans couvercle de métal et remplissez-le avec de l’eau du robinet. Placez votre récipient, soit au soleil, soit sous une ampoule à incandescence (pas fluorescente) pour au moins une heure. Lorsque l’eau est solarisée, vous pouvez vous en servir de différentes façons : Vous pouvez la boire, cuisiner avec elle, vous rincer après un bain ou une douche. Les fruits et les légumes adorent être rincés à l’eau solaire bleue ! Tout comme avec les procédés "je t’aime" et "je te remercie", l’eau solaire bleue vide les mémoires qui répétent les problèmes dans le mental Subconscient. Alors, buvez !
    4 : Fraises et myrtilles : ces fruits vident les mémoires. Ils peuvent être consommés frais ou deshydratés aussi bien qu’en compotes, gelées et même en sirop sur une bonne glace !

     

    27 décembre 2005 (retour sur 2005)
    Il y a quelques mois, il m’est venu à l’idée de créer un glossaire des principaux termes de l’Auto-Identité Ho’oponopono. Une bonne manière de s’y habituer à loisir.

    1 : Auto-Identité : Je suis l’Auto-Identité. Je suis composé(e) de 4 éléments, l’Intelligence Divine, Le Mental SuperConscient, le Mental Conscient et, le Mental Subconscient. Mes fondations, le Vide et l’Infini, sont la réplique exacte de l’Intelligence Divine.

    2 : Divine Intelligence : Je suis l’Intelligence Divine. Je suis l’Infini. Je crée des Auto-identités et des Inspirations. Je transmute les mémoires en Vide.

    3 : Mental SuperConscient : Je suis le mental SuperConscient. Je peux tout voir du mental Conscient et du mental Subconscient. J’examine et opère les changements demandés - à travers le Ho’oponopono- par le mental Conscient à l’Intelligence Divine. Je ne suis pas affecté par les mémoires qui se répètent dans le mental Subconscient. Je suis éternellement UN avec le Divin Créateur.

    4 : Mental Conscient : Je suis le mental Conscient. J’ai le don du choix. Je peux permettre aux mémoires incessantes de dicter l’expérience au mental Subconscient et à moi-même, ou bien je peux entreprendre de les libérer à travers le Ho’oponopono constant. Je peux demander à l’Intelligence Divine de me guider.

    5 : Mental Subconscient : Je suis le mental Subconscient. Je suis la banque de données de toutes les mémoires accumulées depuis le début de la création. Je suis le lieu où les expériences sont expérimentées sous la forme de mémoires qui se répètent ou bien sous la forme d’Inspirations. Je suis l’endroit où vivent les problèmes sous la forme de mémoires se réactivant.

    6 : Vide : Je suis la fondation de l’Auto-Identité et du Cosmos. Je suis la Divine Intelligence, l’Infini, d’où jaillissent les Inspirations. Les mémoires qui se répètent dans le mental Subconscient me remplacent mais ne me détruisent pas ; Elles empêchent le flot d’Inspirations de l’Intelligence Divine.

    7 : Infini : Je suis l’Infini , l’Intelligence Divine. Les Inspirations qui coulent de moi, telles de fragiles roses vers le Vide de l’Auto-Identité, sont aisément remplacées par les épines des mémoires.

    8 : Inspiration : Je suis l’Inspiration. Je suis la création de l’Infini, de l’Intelligence Divine. Je me manifeste du Vide vers le mental Subconscient. Je suis expérimentée comme un événement totalement nouveau.

    9 : Mémoire : Je suis la Mémoire. Je suis l’enregistrement d’une expérience passée dans le mental Subconscient. Lorsque je suis déclenchée je fais revivre les expériences passées.

    10 : Problème : Je suis le problème. Je suis une mémoire reproduisant une expérience du passé dans le mental Subconscient.

    11 : Expérience : Je suis l’expérience. Je suis l’effet d’une mémoire qui se répète ou bien l’effet d’une Inspiration dans le Mental Subconscient.

    12 : Mécanisme de Fonctionnement : Je suis le Mécanisme de Fonctionnement. J’utilise l’Auto-Identité et le Vide, l’Inspiration et la Mémoire.

    13 : Ho’oponopono : Je suis le Ho’oponopono ; Je suis l’ancient procédé Hawaïen de résolution de problèmes, mis à jour par la Kahuna Lapa’au : Morrnah Nalamaku Simeona, reconnue Trésor Vivant de Hawaï, en 1983. Je suis composé de 3 éléments : le repentir, le pardon et la transmutation. Initiée par le Mental Conscient, je suis une demande à l’Intelligence Divine, la priant de vider les mémoires pour rétablir l’Auto-Identité. Je nais dans le Mental Conscient.


    14 : Repentir : Je suis le Repentir ; Je suis celui par qui commence le processus du Ho’oponopono initié par le mental Conscient dans sa demande à l’Intelligence Divine de transmuter les mémoires en Vide. A travers moi, le mental Conscient admet sa responsabilité concernant les mémoires répétant les problèmes dans le mental Subconscient, reconnaissant les avoir crées, acceptées et accumulées.

    15 : Pardon : Je suis le Pardon. Avec le Repentir, je suis la demande du mental Conscient au Divin Créateur, de transformer les mémoires du Subconscient en Vide. Non seulement le mental Conscient est affligé mais il demande aussi à être pardonné par la Divine Intelligence.

    16 : Transmutation : Je suis la Transmutation. L’intelligence Divine m’utilise pour neutraliser.

    17 : Prospérité : Je suis la Prospérité. Je suis l’Auto-Identité.

    18 : Pauvreté : Je suis la pauvreté. Je suis le jeu des mémoires qui se répètent. Je remplace l’Auto-Identité, empêchant ainsi l’entrée de l’Inspiration de l’Intelligence Divine dans le mental Subconscient.

    Avant de vous laisser, j’aimerai mentionner que la lecture de cet article (n°9) compense la participation au cours du vendredi soir, si votre intention est de suivre un stage du week-end sur l’Auto-Identité Ho’oponopono.
    Je vous souhaite la Paix au-delà de toute compréhension
    O Ka Maluhia no me oe.
    Que la Paix soit avec vous,

    Ihaleakala Hew Len, Ph.D.
    The Foundation of I, Inc. Freedom of the Cosmos

    Merci à KR, HW, OH et JV pour la relecture et commentaires des brouillons de cette article. Et merci une deuxième fois à OH qui a préparé ce même article pour le site Internet de la Fondation.
    Je suis reconnaissant.

     

     


    FOR ADDITIONAL READING.....
    LECTURES ADDITIONNELLES (ANGLAIS)

    Bibliography

    The Foundation of I, Inc., Dewdrops of Wisdom, 1984, The Foundation of I, Inc.

    The User Illusion: Cutting Consciousness Down to Size, Tor Norretranders, Penguin Press Science

    Your Body's Many Cries for Water, F. Batmanghelidj, M. D. Global Health Solutions

    Water: For Health, for Healing, for Life: You're Not Sick, You're Thirsty,
    F. Batmanghelidj, M. D., Warner Books Inc.

    The Sonnets, by William Shakespeare / illustrated by Charles Brown, 1991, GRAMERCY BOOKS, NY

    Thought Forms, Besant, Annie

    Thought Forms, Man Visible & Invisible, Leadbeater, C.W., 1925, Theosophical Publishing House.

    The Etheric Double, Powell, A.E., 1969, Theosophical Publishing House.

    Hawaiian Dictionary, Pukui, Mary Kawena; Elbert, Samuel H., University of Hawaii Press, Honolulu, Hawaii 1971.

    Lien vers le site Hoponopono France:
    http://hooponoponofrance.org/
    le lien vers le site original en anglais :
    http://www.hooponoponotheamericas.org/articles.htm

    « 8. IL DOIT BIEN Y AVOIR UN MOYEN PLUS FACILELA VERITE EST SIMPLE »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter