• La vie est une donneuse de leçons! Cette coquine!!!!

    Quand je donne des conseils aux autres, je perds la merveilleuse opportunité de grandir et en plus je risque de déranger l’autre personne qui souvent n’a rien demandé et probablement n’est même pas prête à le recevoir.

    Je remercie la vie de m’avoir apporté cet enseignement.

    Parce que, si nous regardons bien, c’est toujours la paille dans l’œil du voisin qui va nous permettre de voir la belle poutre que nous avons dans le nôtre. 

    Textes et citations 

    Mais bien souvent, nous allons nous laisser porter par cette vieille habitude de vouloir aider l’autre à enlever la paille. Nous allons même nous dire « Comment est-ce qu’il ne le voit pas ? C’est si évident ? »

    C’est exactement ce qui se passe quand je donne un conseil. Je suis en train de positionner le problème à l’extérieur, chez l’autre. Or de toute façon ce problème « me » concerne ; pire même, je rentre dans l’illusion de pouvoir lui offrir une solution.

    C’est ainsi que je me prive de l’opportunité de me libérer, de résoudre quelque chose que j’ai en moi et qui se signale « à moi » à travers ce que je vois à l’extérieur.

    Alors, aujourd’hui que j’ai pris conscience de cela, je remercie la vie et toutes les personnes qui m’ont aidé à le faire et je décide de libérer cette habitude.

    «  Désolée, je ne savais pas que j’avais ces mémoires en moi.

    Je demande pardon. Je me pardonne pour toutes les fois où je me suis laissée guider par cette habitude et pour toutes les mémoires qui ont créée cela.

    Je vous remercie de me l’avoir montré.

    Je nous aime »

     

    PS : Une leçon, pour moi, est une compréhension. Ce qui me permets d’accéder à la perle qui était cachée dans l’expérience.

    Un conseil est une recette toute faite.

    La leçon nous fait grandir.

    Le conseil nous enferme, nous rend tout petit et nous enlève notre pouvoir créateur.

     

     

     

    Évangile de Luc, 6, 41 : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi ! Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l'œil de ton frère. »

    « 2. Le jour où je me suis aimé (texte de Kim Mc Millen) « la chute est un envol quand il y a de la joie »… »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    babaken Profil de babaken
    Mercredi 29 Juin 2011 à 22:33

    merci pour cette remise en question

    2
    Terre des rêves Profil de Terre des rêves
    Mercredi 29 Juin 2011 à 20:59

    Que c'est bien trouvé !

    Une autre façon de percevoir l'hoponopono... dorénavant mes conseils je les remballe dans ma poche et je dis " merci, je t'aime ".

    1
    Valia Profil de Valia
    Lundi 27 Juin 2011 à 22:18

    Merci Marieli,

    Je vais essayer dorénavant de ne plus me focaliser sur les pailles des AUTRES, mais m'en servir de base de nettoyage de mes propres poutres !!!

    Bises fort et à très bientôt,

    Valérie

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter