• Le nettoyage de printemps avec la loupe de la pleine lune

    Je me suis amusée l’autre jour à vider deux ou trois tiroirs et j’ai été surprise de constater le tas d’objets que j’avais gardés et que j’avais complètement oubliés.

    Je me suis sentie si bien après ce ménage que j’ai décidé de continuer en faisant un petit peu chaque jour.

    C’est cette même démarche que j’ai entreprise ce matin dans un de mes placards émotionnels.

    J’ai cherché dans mon cœur à quel endroit je sentais des lourdeurs, ça peut être des  regrets, ou des petites rancunes, ces quelques mots qui sont restés en travers, cet acte que l’autre a fait, ce que j’aurais dû faire que je n’ai pas fait, vous savez de quoi je parle…

    Ces souvenirs que nous gardons peut-être par trop d’attachement (on ne sait jamais, ça peut servir) ou bien par ce besoin de contrôler en croyant détenir la vérité.

    Et j’ai commencé à sortir tout ce que j’avais emmagasiné.

    J’ai juste laissé venir :

    J’ai peur qu’il lui arrive ceci ou cela. Il m’a dit ceci ou cela. Il a fait ceci ou cela…

    Je me suis autorisée à sentir chacune des émotions, juste sentir sans les juger ni les condamner.

    Et après, en pensant à cette personne j’ai répété :

    « Je suis désolée, je te demande pardon, je t’aime et je te remercie. »

     

    Et en le disant, je savais que je pouvais confier toutes ces émotions et mémoires à ma partie spirituelle.

    J’ai bien pris soin d’être dans mon cœur.

    A chaque fois que je sentais mon mental commencer à s’activer et à essayer de comprendre ou de contrôler, je descendais dans mon cœur à nouveau.

    Et je répétais :

     

    « Désolé, pardon,  merci, je t’aime. 

     Je mets de la lumière et je libère.

    Je mets de la lumière et je lâche, je libère… »

     

    Je vous invite à expérimenter ce nettoyage de printemps de votre intérieur.

                                         Le nettoyage de printemps avec la loupe de la pleine lune

    Prenez un placard de votre vie que vous sentez bien encombré, et ayez le courage de l’ouvrir. Il faut être courageux parfois pour aller regarder ce que nous avions caché au fonds du tiroir, juste pour nous protéger.

    N’ayez pas peur de découvrir et de  ressortir toutes ces vieilleries, ce ne sont que des mémoires, et vous n’êtes pas vos mémoires. Vous pouvez les libérer.

     

    Je vous rappelle les trois étapes :

    1re : Je m’autorise à sentir, à ressentir mes émotions. Je suis vraie et sincère avec moi moi-même.

    Dans cette étape, si les émotions sont trop fortes et je connais un outil qui m’aide à les libérer et je vais l’utiliser (EFT, TAT, l’écriture, la peinture, la danse, le sport...).

    Je suis dans l’acceptation de ce qui est.

     

    2e : Je prends conscience que ce n’est qu’une mémoire et je peux décider de la libérer. J’exerce mon choix.

    Je décide de la libérer et la confie au divin.

    « Désolé, pardon, merci, je t’aime » ou « Je mets de la lumière et je libère »

    3e : J’ouvre mon cœur et accueille la guérison. Je suis sans aucune attente, juste être en Paix.

    Il y aura peut-être des prises de conscience qui vont se faire, notez-les.

     

    Demain c’est la pleine lune. Vous savez que notre « reine de la nuit » a une fameuse tendance à amplifier les choses. Elle peut faire un effet de loupe et faire remonter toutes ces vieilleries que nous avions mises au fond du placard et qui ne demandent rien d’autre qu’à être libérées.

    Profitons de cette amplification pour faire un ménage en profondeur.

    Prenez du temps pour vous, des moments de calme et de silence. Cherchez la paix. Et dans ce silence, videz les placards et les fonds de tiroir pour que l’énergie de l’amour  puisse circuler à travers vous.

    La clé est de lâcher prise et laisser faire la lumière en gardant confiance que tout est toujours pour le mieux.

    Une belle synchronicité :

    Pendant que j’écrivais cet article, je reçois un message de Claude qui a participé à notre stage en Suisse, avec cette belle carte.

    C’est un petit clin d’œil pour me dire, que pendant que je nettoie à l’intérieur les effets se font sentir sur toute la planète.

    Merci Claude et merci aux Editions la Bergeronette pour la diffusion du « Petit Prince »

     

    http://www.laboutiquedupetitprince.com/

     

    In lakesh

    Marieli

     

    « Ce qui fait la différenceMark Gungor- Le cerveau des hommes et des femmes »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter