• QUESTIONS-REPONSES

    Nous sommes heureux de vous offrir un e-book avec des réponses à vos questions, un e-book qui vous aidera à mieux comprendre cet art de vivre.

    http://www.mercijetaime.fr/e-books-gratuits-a-telecharger-a2371709

  •  

    Bonjour,

    je commence à me familiariser avec la méthode Ho'oponopono.

    J'ai acheté le 'petit cahier d'exercices pour pratiquer Ho'oponopono'

    Je le trouve très utile.

    Je souhaiterais, si possible, une petite précision pour la pratique de Ho'oponopono le matin. Vous dites que vous confiez les rênes de votre vie à votre être supérieur le matin et que cela a changé votre vie (p34).

    Concrètement, je voulais savoir comment on doit faire pour 'confier les rênes des sa vie' à son être supérieur. Dit-on une prière? Est-ce que réciter 'Désolé, pardon, merci, je t'aime' suffit?

     

    Merci d'avance pour les renseignements.

    Est-ce qu'il est possible de vous contacter pour d'éventuelles autres questions sur une situation particulière?

    Je vous remercie par avance.

    Bien cordialement,

    C.

    Comment "confier les rênes de sa vie" à son être supérieur

    Bonjour C.

     

    En réalité c'est tout simple.

    Regardez!

    Imaginez une course de relais

    Comment vous faites pour passer le relais?

    Vous lui donnez!

    Ici c'est pareil.

    Posez simplement l'intention, ou parlez intérieurement avec votre âme, moi supérieur, ange, guide…peut importe le nom.

    Et dites-lui que vous lui confiez votre journée.

    C'est tout!

    Et faite vous confiance!

    Soyez à l'écoute des signes car il nous parle de plein de façons différentes.

    Et écoutez aussi votre ressenti!

    Comme ça vous serez de plus en plus présente et en conscience.

     

    Au fur et à mesure, cela devient de plus en plus facile.

    Merci de votre confiance! 

    Ma carte du jour c'est:

    "Je demande à mon âme de nettoyer"

    C'est à dire, je lui confie le nettoyage tout le long de la journée.

     

    Avec tout mon Amour

     

    Maria-Elisa


    1 commentaire
  • Bonjour Maria-Elisa,

     

    J'ai beaucoup apprécié votre conférence à l'occasion du 2è sommet de la conscience. Je pratique hoponopono depuis quelques temps déjà, et je souhaitais vous poser une question; j'ai le jeu de cartes et le cahier d'exercices, qui m'aident beaucoup. Dans le cahier, il y a une pratique à faire pour tout ce qui est ressentiment, avec les gouttes de rosée. Cet exercice est-il valable aussi pour les traumatismes anciens? car je m'étonne de faire toujours le même cauchemar relatif à un traumatisme, alors que je pratique la méthode là-dessus, depuis un certain temps. Je serais heureuse de votre réponse ou d'un éclairage...

     

    Belle journée à vous et merci par avance;

     

    A. 

     

    Bonjour A.

    Merci pour votre message. 

    Les mots proposés dans le petit cahier sont en définitive comme de "boutons déclencheurs" du nettoyage. 

    Beaucoup ont été proposés par le Dr Len et comme je dis dans le cahier, vous pouvez trouver les vôtres. 

    Vous pouvez lire l'article sur mon expérience avec le Zensight et vous verrez comment j'ai utilisé le mot "azucena" qui signifie "fleur de lys": 

    Je m'étonne de faire toujours le même cauchemar, est-ce que ça marche?

    http://www.eft-facile.com/mon-experience-avec-zensight-a107326302

     

    Pour les cauchemars, tout ce que je peux vous dire c'est que moi, je continuerai à nettoyer. 

    Parfois, il faut du temps et nous avons tendance à être trop impatients avec les résultats… 

    Vous verrez que vous allez recevoir des "inspirations" pour continuer le nettoyage, cela peut passer par une rencontre, un livre, ou en faisant appel à un praticien qui vous propose une technique comme l'EFT, le TAT ou le Zensight, parmis celles que je connais le mieux. 

     

    Merci de votre confiance. 

     

    Paix dans nos coeurs 

     

    Maria-Elisa

     


    votre commentaire
  • Question: Bonjour Madame,
    J'ai lu un livre sur l'acupressure et je me suis dit: avec ceci je vais sortir de ma dépression! rien. J'ai fait la méthode: "inversion psychologique" que vous démontrez si bien, rien, méthode Ho' Oponopono, rien. J'ai 52 ans, après être allée voir des psychologues et j'en passe, ce malaise je pense remonte à mon enfance sans en trouver la raison ou suis-je comme ma mère, elle a toujours eu cet état négatif.Dois-je me résoudre à vieillir comme cela! Je pense que mon subconscient est plus fort que moi et me freine.
    J'irai bien vous voir mais j'habite au nord d'Amiens.
    Respectueusement.
    M.

     

    Réponse: Bonjour M

    Merci pour votre message.Oui, en effet parfois nous avons l'impression de ne pas avancer et que rien ne se passe, et en même temps…peut être que ce n'est pas tout à fait comme cela.
    Souvent je parle des trois P:Patience (être patient avec soi-même et avec cette partie de nous (autosaboteur) qui nous freine.Perseverance (continuer encore et encore)et Plaisir (car si nous le faisons avec plaisir et non pas par la force, tout se passera mieux)

    Vous verrez que si vous continuez, vous aurez "l'inspiration", la clé qui va vous aider à ouvrir la porte…
    En attendant, je vous invite à faire cet exercice pour ce donner de l'amour que j'ai mis en ligne la semaine dernière.
    http://www.mercijetaime.fr/liberer-les-tensions-et-se-donner-de-l-amour-a85212516
    Paix dans nos coeurs
    Marieli


    votre commentaire
  • Question

    J’ai participé au séminaire du 22 et 23 octobre dernier à Paris.

    Une question, s’il te plait, par rapport à un exercice que tu nous as fait faire ;

    Cela consistait à écrire sur le tableau, ce qui nous dérangeait chez l’autre : tout le groupe a transmis des termes. Puis nous avons « travaillé » avec ; voici la question :

    je ne me souviens plus de ce que tu nous as fait faire ou dire par rapport à ces sentiments « négatifs » ; il me semble que nous devions les réintégrer pour en avoir pleinement conscience et ainsi développer son complément !

    Mais de quelle manière ? J’aimerai que tu rafraichisses ma mémoire, si cela est possible

     

    Merci    

    In Lakesh

     

     Reponse:


    Bonjour L.

    Jean m'a transmis ton message, je vais te donner ma façon de faire. 

    Et en même temps, je vais nettoyer à l'intérieur de moi. 

     

    D'abord, merci car tu nous confirmes ce que nous nous sommes dit la semaine d'après le stage, qu'il nous semblait important  d'insister un peu plus sur cet exercice. 

     

    En réalité c'est très simple : 

     

    La première chose : 

    "Je suis créateur". Ce sont mes pensées qui me font voir "cela" (ces choses qui me déplaisent chez les autres) comme un problème. Comme ça, c'est clair je ne vais plus me fatiguer à vouloir changer quelque chose à l'extérieur. Je sais que c'est à l'intérieur de moi que le changement va commencer. 

     

    Ce qui me dérange chez l'autre...comment le traiter avec Ho'oponopono

    Ensuite :  

    Accepter, et cela implique "accueillir" tous les sentiments, émotions, ressentis que cela provoque en nous.Ce qui me dérange chez l'autre...comment le traiter avec Ho'oponoponoCar c'est une opportunité pour guérir une partie de moi que j'avais tendance à cacher.

    Le livre de Debbi ford "La part d'ombre du chercheur de lumière" explique bien cette démarche d'accueillir notre part d'ombre. 

    http://www.mercijetaime.fr/autres-livres-conseilles-a3109673

    Là, tu peux aussi utiliser l'EFT, par exemple, ou autre technique (TAT, lâcher-prise) pour libérer les émotions. Ou bien, écrire tout ce qui vient. L'important est d'accueillir sans jugement, tout ce qui est, pour ensuite le laisser partir. 

     

    Car après tout : Ce n'est qu'une mémoire...alors je peux la libérer. 

    Ce qui me dérange chez l'autre...comment le traiter avec Ho'oponopono 

    Ce qui me dérange chez l'autre...comment le traiter avec Ho'oponopono

    Donc, je prends la mémoire et je la confie à mon âme, et à Dieu pour qu'elle soit transmutée. 

     

    Et tu peux suivre ainsi les différentes cartes du jeu Ho'oponopono. 

     

    La touche de nettoyage : "Désolé, pardon, merci, je t'aime..."

    Ce qui me dérange chez l'autre...comment le traiter avec Ho'oponopono               Ce qui me dérange chez l'autre...comment le traiter avec Ho'oponopono

     

    Pour bien comprendre le mouvement : tu te rappelles la clé du SOL? 

    C'est important de bien suivre le mouvement : 

    Vidéo en anglais:  http://youtu.be/XHJMvOek06c

     Ce qui me dérange chez l'autre...comment le traiter avec Ho'oponoponoD'abord, je descends (dans mon ventre, siège des émotions) pour aller voir quelle partie de moi a besoin d'être guérie? 

    Je peux en profiter pour me donner un peu d'amour et de reconnaissance. 

    Mon enfant intérieur va apprécier ! 

     

    Et pour terminer, je vais remonter d’un étage pour confier "le nettoyage" à la divinité, à l’esprit créateur. 

    Et là, je laisse faire...je n’ai rien d’autre à ajouter.

    « Je suis sans attente et j’accueille l’inspiration »    Ce qui me dérange chez l'autre...comment le traiter avec Ho'oponopono 

     

    Des idées vont venir, des nouvelles compréhensions... 

     

    Et en tout cas, tu vas te sentir de plus en plus en paix.

    Car le plus important est :

    « Choisir la paix et la liberté » 

     Ce qui me dérange chez l'autre...comment le traiter avec Ho'oponopono

    Le reste, comme dit mon amie Nathalie : "Surprise !"

    Je te souhaite une bonne journée.

    In lakesh

    Marieli


    2 commentaires
  • Question  (septembre 2011):

     

     

    Par ailleurs j’ai justement une question sur la méthode Ho’oponopono car une expérience surprenante m’est arrivée hier : je pratique Ho’oponopono notamment en marchant, entre la maison et la crèche où je dépose mon fils, la crèche et le bureau et vice-versa.

    Hier alors que je récitais les mantras intérieurement, j’ai été agressée sur le trottoir alors que j’allais traverser le passage pour piétons : un individu s’est approché de moi, m’a saisie par le cou et a arraché la chaine que je portais puis il est parti en courant. Cette expérience m’a bouleversée, je ne sais quelles conclusions en tirer : comment puis-je être agressée en pleine rue, en plein jour, alors que je récite ces mantras ?

    Comment analysez-vous cette situation ?

    J’espère ne pas vous avoir trop dérangé avec mon histoire mais votre avis m’intéresse sincèrement.

    G

     

    Réponse :

    Merci de votre partage.

    Tout d'abord, je n'analyse pas car avec Ho'oponopono on n'analyse plus les choses, on nettoie tout simplement.

    En vous lisant, je suis en train de me dire:

    "Je suis désolée, pardonne-moi pour ce qui en moi a crée cela.

    Merci, je t'aime"

    et je nettoie aussi à l'intérieur.

     

    J'ai juste constaté que quand on commence a bien intégrer Ho'oponopono, il peut nous arriver des choses encore plus fortes, ce sont encore des mémoires et il faut juste continuer de nettoyer

     Comment analysez-vous cette situation ?

    Je lisais dans un livre dernièrement que dans le chemin de la vie, comme à l'école, à mesure que nous avançons les leçons sont plus difficiles.


    C'est comme si maintenant que nous savons nettoyer, alors, on y va...les mémoires commencent à remonter.

    C'est une des premières leçons, continuer de nettoyer quoi qu'il arrive parce que nous ne savons pas ce qui est bon pour nous.

     

    Connaissez vous l'histoire?:

     

    l était une fois un modeste paysan de la vieille Russie.

    Il était veuf et n'avait qu'un fils.

    Un jour, son cheval disparut. 

    Tous ses voisins le plaignirent, en disant qu'une bien triste chose était arrivée.

    "Est-ce un bien ou est-ce un mal ?", répondit-il.

     

    Trois jours plus tard, son cheval revint accompagné de trois chevaux sauvages.

    Les voisins l'envièrent et lui affirmèrent: "Quelle chance tu as !".

    A quoi il répondit : "Est-ce un bien ou est-ce un mal ?" 

     

    Son fils tenta de monter l'un des chevaux sauvages, tomba et se cassa une jambe. 

    Les voisins dirent : "Quelle guigne !" 

    - "Est-ce un bien ou est-ce un mal ?", répondit une nouvelle fois le paysan.

     

    Trois jours plus tard, les huissiers du tsar vinrent chercher tous les jeunes hommes valides pour les enrôler dans l'armée, et le fils du paysan ne fut pas enrôlé.

    "Quelle chance tu as !" déclarèrent les voisins au vieux paysan.

    Comment analysez-vous cette situation ?


    "Est-ce un bien ou est-ce un mal ?" répondit une nouvelle fois le paysan... 

     

    Nous ne voyons qu'un tout petit bout de notre réalité.

     

    Qui sait à quoi peuvent être utiles...

    ...les expériences que nous vivons ?

     

    Sagesse de LAO-TSEU

    Belle journée

     

    Merci

    Marieli

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Question 1:

    Livres écrits par Maria-Elisa

    Nous recevons beaucoup de témoignages et des questions des personnes qui s’inquiètent parce que depuis qu’ils ont commencé à pratiquer Ho’oponopono ils ont l’impression que des problèmes nouveaux apparaissent. 


    Réponse :

    Plus je nettoie, plus je vais devenir conscient des mémoires qui étaient déjà là et dont je n’étais pas conscient.

    Maintenant je sais comment nettoyer, alors mon Dieu intérieur va me donner de plus en plus d’opportunités pour libérer le maximum de choses et je vais aller de plus en plus en profondeur. Je peux me permettre de voir ces nouveaux problèmes, non pas comme tels, mais comme des nouvelles opportunités de nettoyer.

    C’est pour cette raison qu’il est important de boire de l’eau, l’eau va nous aider à renforcer le nettoyage. 

    Livres écrits par Maria-Elisa

    Si vous avez étudié la naturopathie, vous avez compris que parfois les phases de détoxication ou élimination des toxines peuvent être un peu désagréables, mais qu’est-ce que on est bien après !

    Prendre conscience que notre objectif est la libération totale et retrouver notre véritable Identité qui est un Etre Illimité, dans l’Unité avec le Tout. 

    Si vous êtes dans une de ces périodes de turbulence, affirmer votre volonté d’atteindre votre But ultime et continuez de « nettoyer, nettoyer, nettoyer ».

    Livres écrits par Maria-Elisa

     



    2 commentaires
  •  

    Question:

    Bonjour
    Je souhaite obtenir vos dates pour le stage de Paris en octobre. 
    Je suis très heureuse d'avoir découverte cette méthode à laquelle je viens tout doucement.
    Je lis votre livre et celui de Luc Bodin qui renforce ce que j'ai fait jusqu'a maintenant dans ma vie de tous les jours et ma pratique de naturopathe.
    En revanche, je n'ai pas bien saisie la manière d'utiliser le jeu de carte.
    Merci de vos réponses
    Bonne journée plein de soleil
    Cordialement

    Réponse:
    Bonjour V.,


    Merci de votre message. 
    Nous n'avons pas encore fixé des dates pour Paris, mais dès que nous le ferons elles seront sur notre site : www.mercijetaime.fr

    Pour les cartes, c'est très simple, dès que vous avez un problème vous tirez une carte.

    Chaque carte représente une phrase clé des enseignements de Ho'oponopono, et comme par hasard, celle que vous tirez est "une porte" qui vous permets de rentrer dans cette énergie ou état d'esprit de Ho'oponopono.

    Lire la carte vous permet de "lâcher" = "nettoyer" la mémoire qui est en train de créer le problème, ou ce que vous ressentez comme un problème.

    Une autre façon, consiste en tirer une carte pour la journée, la phrase en question peut ainsi devenir "la touche"  de nettoyage pour la journée.

    Une autre, est de poser la carte sur ce que vous voulez nettoyer. Ordinateur en panne, une feuille où vous marquez une réunion importante, etc....elle fera le nettoyage. 

    Il n'y a pas de limites dans l'utilisation, c'est un outil et vous êtes libre de la façon de l'utiliser.

    Vous avez une téléconférence à télécharger gratuitement où nous en parlons un peu plus au sujet des cartes et leur signification.


    J'espère avoir répondu à vos questions et je vous souhaite une bonne pratique et une belle journée

    Maria Elisa


    votre commentaire
  • Le 25/03/2011
    Question:   bonjour,
    je me pose la question suivante: nous attirons dans notre vie des pb en résonance vibratoire avec nos mémoires . Par essence, ces vibrations sont éloignées de la Source.
    les mots "je suis désolé............je t'aime" ont une vibration "haute" nous rapprochant de la Source.
    Et comme la lumière inonde  la noirceur, les mémoires sont gommées  
    alors, finalement je me dis que, répétés inlassablement, ces mots ne seraient-ils pas un "ascenseur vibratoire", faisant d'hopono le procédé le plus simple et le plus efficace de la création?
    merci
    Bien à vous
    P
     Réponse: pas besoin de réponse, car la personne a trouvé toute seule sa propre réponse, ce qui est le but de Ho'oponopono: créer notre propre connexion avec la Divinité.
     
    Le 22/03/2011
    Question:   Bonjour,
    je suis dans la pensée positive et ses affirmations que je répète à longueur de journée. Lorsque que j'ai decouvert ho'oponopono il y a queques jours, j'ai tout de suite adhéré et je l'utilise tout au long de la journée. Ma question est que voyant beaucoup de monde je suis responsable de tous les problèmes qu'ils évoquent, plus ma voiture qui marche mal, mon mal au pied, les enfants qui tombent ou se disputent ( je travaille dans une école ), le divorce de ma soeur, la depression de mon autre soeur, la maladie de mon père, la fatigue de ma mère, la vision défaillante de mon chien, l'angoisse de ma voisine et ect ect... Je traite chaque problème qui pénètre mon esprit en demandant à Dieu tout puissant présent dans mon coeur  de néttoyer en moi même la mémoire qui a créé ce PB et puis je répète les phrases et je recommence pour un autre PB et ainsi de suite... j'ai le sentiment de ne pas accorder suffisamment de temps à chaque PB puisque il en survient toujours un autre? Help, suis dans la bonne pratique?
    Je vous remercie, reste t'il une place sur les stages de Nice et Roanne?
    Je vous aime. C
     

    Réponse: Bonjour C,

    Ho'oponopono n'est pas la même chose que la pensée positive, même s'il précise bien que nos pensées créent notre réalité.
    Il faut savoir que la plus part de nos pensées agissent de façon "inconsciente", ces mémoires dont nous parlons en Ho'oponopono.

    Alors plutôt que répéter des affirmations positives, nous sommes conscients que "les problèmes" (la liste que vous m'avez cité dans votre message) sont dans notre pensée (à l'intérieur de nous) et nous confions à notre partie divine de nettoyer les mémoires qui sont en train de les créer.

    Ce n'est pas une question de temps plus où moins long accordé à chaque problème, mais un nettoyage en continue de tout ce que je vois comme problème qui devient ainsi une occasion de nettoyer.

    Il reste encore des places sur Nice et Roanne, et bien sur, en participant au stage vous comprendrez mieux le processus et pourrez mieux l'intégrer dans la vie de tous le jours.

    Je vous souhaite une bonne journée, et que la paix soit dans nos coeurs

    In lakesh

    Maria elisa

     


    2 commentaires
  • Réponse:

    La seule chose que nous devons faire quand nous faisons Ho'oponopono est de reconnaître que nous sommes 100% créateurs de ce qui arrive dans notre vie, et en suite, donner la permission pour que le nettoyage soit fait.

    C’est un lâcher-prise total. Notre mental croit savoir et attends toujours tel ou tel résultât. Mais en réalité, notre âme qui est toujours en relation avec notre partie divine sait mieux que notre ego ce qui est bon pour nous.

    Notre seul travail consiste en enclencher le nettoyage et lâcher toute attente.

    Pour enclencher le nettoyage vous utilisez la méthode que vous aimez le plus, soit les 4 phrases: désolé, pardon, merci, je t'aime; soit tout simplement: merci, je t'aime, soit le mot qui vous parle à vous ("cacahuète!")

     

    La chaîne de TV: Mercijetaime

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    QUESTION:

    je souhaite vous poser une question : quand on prend un thème bien défini comment sait-on que la mémoire est nettoyée? au résultat? mais on ne doit pas avoir d'attente! alors comment faire...à part cette petite tracasserie je suis heureuse de pouvoir changer ma façon de penser, mon angle de vue,et quand je me crispe un peu j'ai dans mon coeur la voix légère de Maria qui me murmure : mais ce n'est qu'une mémoire!!

     

    REPONSE:

    > OUI!, tu as raison de bien rester "sans attentes". Et comment savoir si c'est parti? tu peux même lâcher cette attente que la mémoire soit partie.

    > C'est un nettoyage sans fin, un peu comme à la maison. quand il n'y en a plus, il y a encore...

    > Moi, ma seule attente, c'est la paix.

    > En général, je passe à autre chose, quand je suis bien et je ne vois plus le problème comme un problème.

    > Patience, et surtout: beaucoup d'amour pour toi même....c'est le secret! 

    > Tu peux aller sur le site de Michael Roads et télécharger les chansons..

    > Clique sur le lien:

    http://michaelroadsenfrancais.com/a-telecharger/

    > Bonne continuation

    > Maria Elisa


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique