• Pardonner, se pardonner…
    Nous pouvons renaître à chaque instant, grâce à l’offrande du pardon.
    Offrir nos blessures, nos croyances, jugements et opinions.
    Offrir nos peurs, nos souffrances et, même, notre besoin 
    d’avoir raison. 
    Pour ouvrir le cœur et découvrir que notre regard purifie.

    Maria-Elisa nous raconte comment elle a intégré l’importance du pardon grâce au livre écrit par la medium Amalia Domingo Soler intitulé « Je te pardonne ! » 
    Ce sont les mémoires d’un esprit à travers plusieurs incarnations et dont la dernière était l’esprit de Thérèse d’Avila. 
    Une invitation à pratiquer le pardon au  quotidien.

    « En arrivant dans l’espace, qu’elle ne fut pas sa grande surprise en constatant qu’il y avait encore à étudier la science la plus difficile qui soit : SAVOIR PARDONNER ! » Extrait du livre "Je te pardonne"

    Pour voir le commander, cliquez sur l'image

    Renaître grâce au Pardon


    votre commentaire
  • "Ce qui est bouleversant, c'est que quant tout est détruit, il n y a pas la mort et le vide comme on le croirait, pas du tout. Je vous le jure. Quand il n'y a plus rien, il n'y a que l'Amour. Il n'y a plus que l'Amour. Tous les barrages craquent. C'est la noyade, l'immersion. L'amour n'est pas un sentiment. C'est la substance même de la création... Je croyais jusqu'alors que l'amour était reliance, qu'il nous reliait les uns aus autres. Mais cela va beaucoup plus loin ! Nous n'avons pas même à être reliés : nous sommes à l'intérieur les uns des autres. C'est cela le plus grand vertige... de l'autre côté du pire t'attend l'Amour. Il n'y a en vérité rien à craindre. Oui, c'est la bonne nouvelle que je vous apporte."

    Derniers fragments d'un long voyage. Christiane Singer

     

    Quand il n'y a plus rien, il n'y a que l'Amour


    votre commentaire
  • Tous ces événements que nous ne vivons pas dans l'amour et l'acceptation totale deviennent de "petits cailloux dans les chaussures" qui nous empêchent d'avancer. Soyons attentifs, nous avons aujourd'hui une nouvelle conscience et plein d'outils pour les transformer.

     


    votre commentaire
  • Les 7 principes basiques du pardon

     

    1)   Applique la véritable négation

    Souviens-toi qu’il y a un seul Pouvoir : La Volonté de Dieu qui est Pur Amour. Par conséquent, nie de façon systématique, à tout ce qui ne vient pas de l’Amour de Dieu, le pouvoir de te blesser ou de blesser n’importe qui.

    2)    Met « cause et effet » dans le bon ordre (bonne séquence)

    Quelque soit la forme que le problème adopte, la cause est dans ton esprit (mental) et nulle part ailleurs. Si tu penses que la cause est autre part que dans ton mental, tu seras incapable de la guérir, ni de guérir les symptômes apparents. Souviens toi que la culpabilité inconsciente est de « l’auto-attaque »  projetée vers l’extérieur. Il n’y a personne à qui pardonner sauf à toi même, pour avoir utilisé de façon inconsciente les autres, le corps, le passé ou le monde pour t’attaquer.

    3)    Fait en sorte que la guérison de ta perception erronée soit ta priorité au dessus de tout.

    Tu dois désirer la guérison de ta perception de la maladie ou le problème, PLUS que tu ne désires ta guérison physique.

    4)    Regarde au delà des apparences

    Regarde au delà de ce que tes sens physiques te disent de la réalité. L’ego envoie les sens physiques vers l’extérieur pour qu’ils te disent exactement ce qu’il veut que nous voyions ; ils confirmeront les « preuves » de la séparation et de la souffrance.

    5)    Souviens toi qu’il n’y a pas de hiérarchie dans les illusions.

    Une illusion n’est jamais plus vraie ou plus grande qu’une autre. Elles sont toutes également illusoires. A mesure que nous acceptons et pratiquons ce principe, nous apprenons et démontrons qu’il n’y a pas d’ordre de difficulté dans les miracles. Un miracle n’est pas plus difficile ou plus impossible à réaliser qu’un autre. En acceptant et en démontrant la nature illusoire de ce que nous croyons être la réalité, et le pouvoir maximum des miracles, nous défaisons tout ce que l’ego a fait pour nous attaquer.

    6)    Accepte l’expiation ( la guérison).

    En acceptant l’Expiation, nous nous unissons immédiatement à la Volonté de Dieu pour la guérison et nous la recevons. Ceci annule de façon évidente le désir de l’ego d’être traité de façon injuste. Ceci est le miracle ! Indépendamment d’où nous voyons la souffrance, nous devons accepter l’Expiation, le miracle, pour nous mêmes. Si nous percevons la souffrance dans l’autre, dans le passé, dans le corps ou dans le monde, nous devons accepter la guérison en premier lieu dans notre propre esprit. Ceci est la divine dissolution de la peur et de la culpabilité dans notre perception.

    7)    Confie dans l’Amour et la guérison de Dieu

    C’est fait. Le doute et la confiance sont mutuellement exclusifs (c’est à dire, incompatibles).

    Si nous doutons, nous ne pouvons pas accepter la guérison.

    Les 7 étapes du Pardon, par Nouck Sanchez

    RAPPEL :

    1)    Applique la véritable négation

    2)    Met cause et effet dans le bon ordre (bonne séquence)

    3)    Fait de la guérison de ta perception erronée ta priorité au dessus de tout le reste.

    4)    Regarde au delà des apparences

    5)    Souviens toi qu’il n’y a pas de hiérarchie dans les illusions.

    6)    Accepte l’Expiation (la guérison).

    7)    Confie dans l’Amour et la guérison de Dieu

     

    Traduction d’un extrait du livre de Nouk Sanchez , « La fin de la mort »


    votre commentaire
  • « Une ancienne légende taoïste chinoise raconte l'histoire d'un fermier qui vivait dans un pauvre village reculé. Les gens le trouvaient fortuné car il possédait un cheval qu'il utilisait pour les labours et le transport. Un jour, son cheval s'est enfui. Tous les voisins ont déploré le désastre que cela représentait, mais le fermier s'est contenté de dire : « peut-être ». 

    Quelques jours plus tard, le cheval est revenu, ramenant avec lui deux chevaux sauvages. Les voisins se sont réjouis de cette bonne fortune, et le fermier s'est encore contenté de dire : « peut-être ».

     Le lendemain, le fils du fermier a essayé de monter sur l'un des chevaux sauvages ; celui-ci l'a projeté au sol et lui a cassé la jambe. Les voisins ont tous exprimé leurs condoléances face à ce mauvais sort, mais le fermier s'est à nouveau contenté de dire : « peut-être ».

     La semaine suivante, des soldats sont venus enrôler de force les jeunes du village. Ils ont rejeté le fils du fermier à cause de sa jambe cassée. Quand les voisins lui ont dit quelle chance il avait, le fermier s'est contenté de dire: « peut-être ».

    La signification d’un événement dépend du « cadre » dans lequel nous le percevons. Lorsque nous changeons le cadre, nous changeons la signification. C’est une bonne chose d’avoir deux chevaux sauvages, ça l’est moins au vu du fils à la jambe cassée. La jambe cassée semble être une mauvaise chose dans le contexte d’un village paisible, mais elle devient positive dans le contexte de la conscription et de la guerre .

    C’est ce que l’on appelle le recadrage : changer le cadre dans lequel une personne perçoit des événements pour en changer la signification. Quand la signification change, les réactions et les comportements de la personne changent aussi. »

    [1] Extrait de R. Bandler et J. Grinder, "Le Recadrage" InterEditions, Paris, 1999.

    Quand on monte au niveau de l'âme, la vision des choses change complètement, un autre cadre nous est offert.

    Car en réalité, ce qui me fait souffrir est la perception que j'ai de ce que je considère être un problème, tous mes jugements et opinions.

    Quand je confie tout cela à mon âme et en même temps à ma divinité intérieure,  je lâche toute attente par rapport au résultat et je m'ouvre ainsi à recevoir une nouvelle vision, une vision beaucoup plus vaste à partir de mon être véritable qui est pur Amour.

    Ancienne légende taoïste: le vieux fermier et son cheval


    votre commentaire
  • Le processus du pardon avec Ho'oponoponoLe processus du pardon avec Ho'oponopono

    J'accueille mes émotions sans les juger. Je prends soin de mon enfant intérieur qui est pris par les mémoires. Je lui donne tout mon amour.

    Je reconnais que ma perception est erronée car elle est déformée par les mémoires du passé. Le seul problème est à l'intérieur de moi, c'est une erreur dans mes pensées qui est la cause de ma souffrance. C'est ainsi que je peux dire : "Je suis 100% responsable".

    Je remet cette perception à mon moi supérieur et par conséquent à ma Divinité intérieure. Je lui confie toutes les mémoires ou programmes inconscients pour qu'ils soient transmutés.

    Je lâche toute attente et j'ouvre mon coeur au don du pardon : "Désolé, pardon, merci, je t'aime, désolé, pardon, merci, je t'aime."

    J'accepte la guérison, le miracle du pardon, une nouvelle perception qui est donnée par l'amour.

    Merci c'est fait!

    Maria-Elisa Hurtado-Graciet

     

    Télécharger la fiche du processus du Pardon:

     « Le processus du pardon avec Ho'oponopono.png »


    votre commentaire
  • Cette ancienne légende nous transmets une profonde sagesse qui me semble d'une grande utilité aujourd'hui.

    Cette vidéo est offerte au Journal des Bonnes Nouvelles www.jdbn.fr

    Dans la joie et avec amour!


    votre commentaire

  • J'anime depuis bientôt un an des cours d'EFT à distance par skype. Ce sont des cours pratiques et en petits groupes où nous avons l'occasion d'expérimenter de vraies séances d'EFT dans lesquelles j'en profite pour intégrer les bases de la PNL ainsi que la philosophie de cet art de vivre qui est HO'OPONOPONO. 

    J'aime beaucoup cette formule car même s'il n'y a pas le contact physique, la taille des groupes et la régularité des cours (toutes les semaines) nous permettent de créer un cadre idéal pour apprendre et pour profiter des échanges entre les participants. Vous trouverez quelques témoignages ici: Témoignages

    Vous trouverez toutes les informations en cliquant sur l'image ou sur le lien suivant:

    Cours d'EFT avec les bases de la PNL et HO'OPONOPONO


    http://www.eft-facile.com/cours-d-eft-a-distance-c24691688

     

    Depuis février 2016 je propose aussi des ateliers à thèmes, comme :

    "Le pardon au quotidien" et "Gai-rire avec l'enfant intérieur":

    http://www.eft-facile.com/ateliers-pratiques-avec-l-eft-et-autres-methodes-sur-des-themes-specif-a119379390

    Avant de vous inscrire, merci de me questionner par e-mail ou par téléphone pour savoir s'il reste encore des places. 

    Numéro de téléphone: 06 03 30 75 90

     

    Adresse e-mail: maria-elisa.hurtado@wanadoo.fr




    votre commentaire

  • 2 commentaires
  • Voici un merveilleux texte qui explique à la perfection c'est qu'est le nettoyage.

    Il a été transmis par Alejandro Jodorowsky, suite à un enseignement oral qu'il a reçu d'une chamane mexicaine nommée Dona Magdalena

    L'Amour, le principal outil de "nettoyage"

     

    "A partir de maintenant tu devras t’habituer à penser que ton regard purifie.

    En général les gens regardent pour salir l’autre, car ils sont critiques.

    J’ai vu très peu de personnes qui regardent l’autre pour le purifier, pour voir son Dieu-Diesse intérieur et lui transmettre la flamme divine. Et c’est ce que nous avons besoin de faire et de sentir. Tu peux purifier.

    Quand tu m’entendras avec tes oreilles, ne critiques pas ma voix, de façon que, quand je parlerais tu puisses entendre un son pur, parce que tu le purifies.

    Nous devons apprendre à purifier le bruit, la musique que nous entendons, et tout ce que nous disons parce que en général les mots sont impurs. Tu peux purifier tout ce que tu vois, tout ce que tu respires, toutes les intentions des autres, qu’elles soient mentales, émotionnelles, sexuelles. Tu purifies grâce à la flamme qui entoure ton temple.

    Si tu n’aimes pas les autres, tu ne te purifies pas. Aimer est s’unir, communiquer, donner. La purification vient par l’amour.

    Quand tu aimes le monde, quand tu aimes quelqu’un, tu le purifies. C’est un geste d’amour. Essaye de faire un geste de don.

    Et laisse venir ceux que tu aimes. Fais venir les plantes, les animaux, les êtres aimés, et tu verras, qu’au fur et à mesure que ces êtres se présentent, tu élimines les critiques et tu les purifies.

    Si tu n’aimes personne, laisse toi venir à toi-même. Aime enfin ce cœur qui t’aime tant. 

    Las Enseñanzas de Dona Magdalena.

    Vous trouverez la totalité du texte en espagnol sur son site, une pure merveille:

    http://planosinfin.com/alejandro-jodorowsky-las-ensenanzas-de-dona-magdalena/

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires