• Ta Divinité incarnée

     

    Unknown-2

     

    Est-ce que tu peux imaginer si Dieu décidait de s’incarner ? On se demanderait, du moins par simple curiosité : S’incarnerait-t-il en homme ou bien en femme ? Dans un corps sain ou pas ? Dans une vie luxueuse ou dans la misère ? Dans quel pays ? Qu’est-ce qu’il ferait de sa vie ? Avec qui voudrait-il fonder une famille ? Ses enfants seraient-ils des demi-dieux ? Serait-il mortel ou bien vivrait-il éternellement ? Et pourquoi ne ferait-il pas de la politique pour régler les problèmes du monde ?

    Et nous pourrions faire ainsi mille suppositions. Peut être allez-vous dire que ce que j’expose là avait déjà été fait par Jésus de Nazareth et que ce que je dis n’est pas une nouveauté.
    Ok, supposons que Jésus de Nazareth était vraiment le fils de Dieu, validons cela ; mais ce que je propose n’est pas qu’il se soit incarné en tant que fils de Dieu, mais en tant que Dieu lui même. Qu’est-ce que cela voudrait dire ? Comment cela serait-il ? Nous pouvons même nous demander si cela est possible et d’ailleurs pourquoi le ferait-il ? Quoi qu’il en soit continuons notre supposition.

    Imagine que Dieu a décidé de s’incarner en toi, et que tu es Dieu incarné. Si c’était ainsi tu pourrais te poser plein de questions et voir comment y répondre. Tu pourrais te demander que, si tu es Dieu incarné, comment cela se fait-il que tu ne t’es pas donné une vie meilleure, avec plus d’abondance et sans aucune souffrance. Sérieusement, essaye de répondre à toutes ces questions comme si tu étais Dieu incarné en toi même…

    Imagine maintenant que ce Dieu incarné soit ton partenaire ou un de tes enfants. Comment le traiterais-tu en sachant cela ? Prends ton temps, pose-toi la question…

    Imagine que tu ne le sais pas et que d’un coup, un jour, ton partenaire ou un de tes enfants te révèle qu’il est Dieu incarné, alors que réponds-tu à cela ? Pose toi la question…Est-ce que tu te méfierais? L’amènerais-tu voir un psychiatre…?

    Imagine que Dieu incarné est ton ami, le plus loyal, le meilleur de tes amis, et tout d’un coup tu apprends sa condition divine. Je ne te demande même pas de te poser la question ou quelle serait ton attitude car, en plus, Il ajoute qu’il s’est incarné pour t’aider…Qu’est ce que tu lui demanderais ? Là oui, tu peux vraiment te poser la question…

    Alors continuons d’imaginer. Imaginons que toi, ou quelqu’un d’autre, se rende compte qu’il est Dieu incarné dans ce corps qu’il reconnaît comme sien…et quand il le réalise…Que fera-t-il du reste de sa vie ?…Est-ce que tu peux l’imaginer ? Mais ce n’est pas moi qui peut t’apporter la réponse, c’est plutôt à toi de l’atteindre, comme disait Saint Jean de la Croix dans son poème :

    « En quête d’un élan amoureux,

    Et ne manquant pas d’espérance,

    Je volai si haut, si haut,

    Que j’atteignis ce que je chassais. »

    Unknown

    Imagine maintenant que le moment de la mort arrive, que Dieu se détache de ce corps, qu’Il revienne dans son For Intérieur et Parfait, pour se rendre compte en un instant que tout ce qu’il a expérimenté pendant l’incarnation, les relations, les êtres humains, les animaux, la météo…tout ce qu’il a expérimenté et connu, il l’a créé Lui même pour vivre cette incarnation, et seulement pour Lui même. Alors il perçoit, à nouveau, que tout, absolument tout, c’est Lui même qui l’a créé pour sa jouissance et son plaisir, pour sa propre expérimentation dans un ETRE incarné. Est-ce que tu peux l’imaginer ?

    Car tu es ce Dieu incarné, mais tu ne le sais pas encore, tu ne le crois pas, tu continues encore de croire à un dieu extérieur, tu fonctionnes encore de cette façon…

    C’est alors que tu réalises maintenant que tu es l’incarnation vivante de Dieu, et que tu es Dieu incarné. Si seulement tu pouvais imaginer cela, sans t’effrayer. Et tu auras beau t’imaginer, tu n’atteindras ce que tu cherches que quand tu auras la certitude de ta Divinité incarnée.

    images

    Autor: Deéelij.   Publicado por Emilio Carrillo

    « Ho'oponopono, au-dela des mots, une façon d'Etre dans la VieUne belle définition du Véritable Pardon »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter