• Témoignages 2015

    Bonsoir à toutes et tous,

     

    Depuis le stage de R. je vous suis par les messages qu'on reçoit F. et moi.

    Si je vous envoie ce mail c'est que j'ai encore du mal à me rendre à l'évidence de la force de ho'oponopono. Cette semaine le matin je tire la carte " j'accueille ma part d'ombre et je mets de la lumière"

    J'étais dans un moment de doute par rapport à ce que je vis et j'avais plutôt envie de tirer " je suis créateur à 100% ou je choisis la paix et la liberté ou encore je suis sans attente j'accueille l'inspiration" oui mais voilà trop facile, je range la carte. Je bats le jeu énergiquement et tire une nouvelle carte, et devinez ... " j'accueille ma part d'ombre et je mets de la lumière" 

    Un peu frustré voir fâché, je renouvelle l'opération 5 fois et 5 fois ..." j'accueille ma part d'ombre et je mets de la lumière" au bout du compte, j'ai accepté l'évidence.

    J'ai du coup discuté avec F. et trouvé qu'elle est cette part d'ombre, beaucoup de gratitude et d'humilité face à cette situation qui me permet d'avancer différent.

    Bises à toutes et tous.

    J-L

     

    Réponse :

    Merci et bravo JL! Superbe témoignage...

    Cette carte semble être la pluie redoutée et pourtant elle nous fait tellement avancer. Elle nous ramène  à ce que nous devons vivre là, à cet instant. Elle est comme une lumière qui éclaire ce que nous n'avions pas encore vu de nous-mêmes.

    Cette carte est une véritable amie, elle nous fait avancer.

    Elle revient pour toi JL 5 fois de suite et ça c'est très fort. Tu as raison combien il faut beaucoup de gratitude et d'humilité en reconnaissant cette puissance qui est en nous...En insistant ainsi elle montre qu'elle a vraiment quelque chose à te dire.

    Humilité, gratitude et beaucoup la confiance, on a tous ces valeurs à faire grandir en soi...

    Merci de ce témoignage JL.

    Bises à vous deux

    Jean 

    « La petite histoire du "paquet de gâteaux" LES DEUX CHEMINS...OSHO (APPRENDRE A AIMER) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter